Groupe Tezenas du Montcel
Établissement Catholique d'Enseignement Sous Contrat d'Association avec l'État

PODCAST des 3ème prépa métiers

PODCAST 1 Découverte et orientation métiers

Calendrier de l’Avent

L’Avent veut-il dire « avant Noël » ? Oui et non ! Il s’agit de la période, longue de quatre semaines, qui précède le 25 décembre, jour de Noël. Mais, si l’on regarde l’origine de ce mot, Avent (en latin, adventus) veut dire « arrivée, venue ». Arrivée de qui ? De Jésus, fils de Dieu, né dans une étable à Bethléem pour les chrétiens.

L’Avent veut-il dire « avant Noël » ? Oui et non ! Il s’agit de la période, longue de quatre semaines, qui précède le 25 décembre, jour de Noël. Mais, si l’on regarde l’origine de ce mot, Avent (en latin, adventus) veut dire « arrivée, venue ». Arrivée de qui ? De Jésus, fils de Dieu, né dans une étable à Bethléem pour les chrétiens.

Mme Laflaquière notre animatrice de la Pastorale, nous avait passé une commande en début d’année, pour un calendrier de l’Avent « géant » qui décorerait l’espace accueil situé à côté des bureaux de la Direction. Cette perspective de création nous a plu et nous nous sommes lancés, lors de trois ateliers créatifs, dans la réalisation du calendrier de l’Avent. Comme il s’agissait d’une première, nous avons décidé de fabriquer un calendrier modeste avec 12 dates seulement, donc 12 boites, du 1er au 16 décembre, date du départ en vacances de Noël. Quelques jours de récupération de boites à chaussures, un peu de matériel, papiers, rubans, peintures, paillettes, guirlandes et petites décorations de Noël, de l’imagination, et nous avons pu commencer à créer, portés par la magie de Noël. Nous apprécions ces ateliers créatifs qui permettent des moments de détente et d’échanges ; ils étaient bienvenus à la fin du trimestre, et nous sommes ravis qu’ils aient contribué à l’embellissement de notre espace de travail commun.

Les élèves du dispositif ULIS

Présentation de SAM’Arche

SAM’Arche est une association loi 1901 née en 2016 qui avait été initialement créée pour gérer les actions menées par les étudiants de BTS AM afin de financer leur voyage d’étude. Cette structure a connu un essor particulier en 2018 lors de la rénovation du BTS : elle est depuis utilisée comme support des ateliers de professionnalisation qui se déroulent sur la journée du jeudi.

SAM’Arche est ainsi devenue une organisation spécialisée dans la gestion de projets événementiels et elle accompagne également tous types de structure dans leur développement sur le plan administratif, d’amélioration continue ou dans la communication. Sa vocation non lucrative en fait un interlocuteur privilégié du tissu associatif local.

Avec notre aide, un cabinet de sophrologie et une jeune pâtissière ont pu rédiger leur business plan, des clubs de sport ont pu réaliser des tournois, des associations ont pu être formées sur des outils numériques, ou des entreprises ont bénéficié de notre regard lors de l’établissement de leur plan de communication.

Pour en savoir plus:https://tezenas.org/wp-content/uploads/2022/11/20221107article-samarche.pdf

LES SAM1 SE METTENT A LA REALITE VIRTUELLE …

Des contenus vidéos en réalité virtuelle

Cette année, les étudiants en première année du BTS SAM de Tézenas du Montcel ont la chance de se voir confier un projet d’envergure par l’association Goodlife qu’ils réaliseront dans le cadre de la Gestion de Projet, encadré par leur professeur d’économie et gestion Monsieur  Guillaume JULIEN.

Pour en savoir plus: https://tezenas.org/wp-content/uploads/2022/11/Article-Courzieu2.pdf

UNSS Escalade

Ce mercredi 23 novembre les élèves de l’UNSS escalade on pu se rendre dans la salle du gymnase Saint-Louis pour s’entraîner sur un mur différent de celui du gymnase Lamartine.

La hauteur est plus impressionnante avec ses 8 m de voies.

Les élèves se sont  bien débrouillés pour une première sortie découverte.

La plupart ont débuté l’escalade en septembre cette année.

Bravo à tous. 

Mme Cottier et Mme Debbache.

CROSS DÉPARTEMENTAL

Ce mercredi 16 novembre sous un beau soleil les élèves du collège et du lycée TÉZENAS DU MONTCEL ont participé au cross départemental qui se déroulait à l’hippodrome de Saint-Galmier.

Avec un parcours assez technique, plat et très rapide, le cross était plutôt difficile. Entre 2200 mètres pour les Benjamines et 3300 pour les Cadets/Juniors.

Les départs ont été mouvementés difficiles et impressionnants, notamment chez les Benjamins à plus de 700 élèves et les benjamines autour de 500.

Lola gueneton gagne le cross chez les benjamines.

Chaque catégorie était représentée dans l’établissement et les élèves ont réussi un très bon cross avec de nombreuses médailles à la clé !

Astrid Arnaud et Clémence Grenouiller terminent deuxième et troisième chez les Minimes filles.

Fantine trouiller termine seconde chez les juniors.

Eva Durand termine seconde chez les cadettes.

Une élève de TEZENAS-DU-MONTCEL minimum sur chaque podium féminin! Un grand bravo à elles.

Et les autres participantes ont réalisé également d’excellents classements, nous sommes très fiers de leur participation et de leurs résultats.

Chez les garçons, Vaitéo Poyet termine second en Minimes à quelques centimètres du premier.

De bons résultats en lycée également: Pierre Antoine Forge 4 ème en cadet .

Et de nombreux bons résultats dans toutes les catégories garçons qui permettent de qualifier les équipes aux championnats académiques.

L’équipe minime mixte termine championne départemental excellence avec Astrid, Camille, Nikky, vaitéo et Matteo.

L’équipe lycée mixte termine 3e médaille de bronze avec Fantine, Eva, Pierre-Antoine, Tony Audrey.

Avec ses excellents résultats, l’établissement a qualifié plusieurs équipes pour le championnat académique du 7 décembre à Parilly:

Une équipe Benjamin mixte

Deux équipes Minimes mixtes

Une équipe lycée mixte.

Tous les élèves qui ont participé ont porté haut les couleurs de l’établissement, même les responsables UNSS ont noté le retour en force de Tezenas-du-montcel.

Nous tenons à féliciter chacun et chacune pour son implication et sa participation ainsi que pour tous ces excellents résultats.

La suite le 7 décembre..

Encore Félicitations de toute l’équipe EPS collège lycée. »

Ci-joint le lien pour accéder à tous les résultats en ligne : 

https://unssloire-my.sharepoint.com/:f:/g/personal/ondrive_unssloire_onmicrosoft_com/Ek81hhndK7FGqf7jO5ufQoMB0Kt32kNJI4wCwWYFQ4tsFg?e=eJJhg8

Fête du livre 2022

FÊTE DU LIVRE 2022

Rencontre avec Gaël Aymon 14/10/2022

Auteur de Grim, fils du marais

Vendredi 14 octobre, nous avons eu la chance de recevoir en classe, l’écrivain Gaël Aymon. Nous avons passé trois heures passionnantes en sa compagnie, nous avons apprécié sa gentillesse et sa disponibilité, et son humour aussi. Nous avons découvert le métier d’auteur pour la jeunesse. Nous en avons appris un peu plus sur Grim, le personnage de son dernier roman (Grim, fils du marais) que nous lisons depuis 3 semaines. Nous avons également découvert le processus de création d’un livre, depuis l’écriture jusqu’à la publication. Gaël nous a lu le chapitre 11 de Grim. Nous lui avons montré nos textes et nos illustrations inspirés du roman. Enfin il nous a dédicacé son livre. C’était une belle rencontre !

Au sujet de Gaël :

Gaël Aymon est né à Paris, après des études dans l’audio-visuel et le cinéma, il a été comédien, réalisateur et producteur.

Voir son site : www.gaelaymon.com

Gaël n’avait pas vraiment envisagé de devenir auteur, il a juste écrit « comme ça ». Il a envoyé son premier manuscrit à plusieurs éditeurs => réponse positive.

Il écrit depuis 12 ans. Il écrit environ un livre par an.

Gaël a publié environ 40 livres destinés à la jeunesse, des petits albums de première lecture pour les plus petits aux romans destinés aux adolescents, en passant par des albums illustrés. Il a repris dans un album illustré l’histoire de Blanche-Neige.

Au sujet de Grim :

Pourquoi Grim est-il muet, pourquoi autant de mystère ? C’est un procédé que Gaël utilise qui permet de créer une connivence = une complicité entre le personnage et le lecteur. Celui-ci est le seul à comprendre ce que pense Grim. Les autres personnages ne le comprennent pas où difficilement. Ce qui entretient le suspense. Il faut attendre le chapitre 10 et l’apparition du personnage de Fêlé qui sert d’interprète à Grim pour que les autres le comprennent mieux. Cela crée une tension chez le lecteur qui sait ce qui Grim veut exprimer, il ressent la même frustration que le héros. Si Grim est muet c’est aussi parce que Gaël voulait un personnage qui lui apporte de la nouveauté et du défi.

Une trilogie : Le chaos en marche Tome 1 La voix du couteau : Gaël s’en est inspiré pour créer le langage de Grim. Grim est un enfant de la forêt, il « parle » de manière spontanée, cela le rend plus proche des adolescents. C’est pourquoi il n’y a pas de négation. La langue est facile, le vocabulaire accessible, les descriptions pas trop longues, évocatrices et souvent poétiques. Ce sont la construction de l’histoire et l’intrigue qui sont complexes. Gaël s’est inspiré des contes traditionnels pour créer l’univers de Grim, comme le font tous les écrivains qui vont puiser leurs idées dans des textes très anciens. Il a aussi étudié des planches représentants des insectes : abeilles, fourmis, et surtout les termites. Les animaux qui permettent aux bateaux de se déplacer sur le marais, sont les lamantins. Gaël les a imaginés comme un mélange entre le dauphin rose et le lamantin. Un animal à la fois gracieux et rapide dans l’eau mais aussi un peu laid, ce qui le rend touchant. Le personnage du Combattant est inspiré du grand soldat (termite).

Comment un livre se construit-il ? 

Gaël rédige une première version de l’histoire comme nous lorsque nous faisons une production d’écrit. C’est un premier jet. Selon lui, un premier jet n’est jamais bon, il faut relire, reprendre.

Gaël fait lui-même une correction de la première version : fautes d’orthographes, reformulation de certaines idées et possibles changements de direction concernant l’histoire.

Au niveau de l’écriture en elle-même : il faut trouver sa manière à soi d’écrire une histoire, il faut trouver son style. CF : histoire de Blanche-Neige.

Une fois les corrections faites, Gaël envoie le manuscrit (=son histoire) à l’éditeur : si l’histoire plait à l’éditeur, il demande la correction du manuscrit par l’équipe chargée de la publication=> il faut savoir accepter les critiques et accepter de modifier son histoire. Il faut aussi savoir résister et refuser de changer ce à quoi on tient. Il peut y avoir un temps long entre le moment de l’écriture et la publication, parfois deux ans ou trois ans. Donc, il faut parfois se replonger dans une histoire qui a été écrite quelques années auparavant, il faut la retravailler, la corriger.

Pour l’illustration : c’est l’éditrice qui choisit l’illustrateur, pas Gaël. La plupart du temps, il est quand même satisfait du résultat, il peut faire corriger les incohérences entre l’histoire et l’illustration. Exemple : dans le texte de Gaël, il est dit que le personnage est endormi et sur l’illustration, on voit que le personnage a les yeux ouverts ! Cela ne colle pas ! Les jeunes lecteurs s’en apercevraient et ne comprendrait plus rien à l’histoire. C’est un cas où Gaël a demandé la correction de l’illustration.

Les étapes de la création des illustrations :

Les maisons d’édition ont des commerciaux qui sont chargés de faire la promotion des livres auprès des libraires : leur avis a une grande importance car ils savent ce qui plait ou pas, ce qui se vend ou pas. Ils peuvent donc inciter à faire changer une première de couverture s’ils estiment que la photo ou l’illustration ne sont pas « vendeuses ».

Le livre n’est pas fabriqué par Gaël lui-même, il n’est pas constitué de feuillets qui sont rassemblés en dossier (cf. les dossiers photocopiés qu’on vous donne en classe). La totalité du livre est imprimée par une très grande machine sur une grande feuille unique où il y a toutes les pages du livre. Une machine fait le pliage de l’ensemble, ensuite la découpe des pages et la reliure sont faites.

    Copistes du Moyen Age                 Imprimerie au 18ème siècle       Imprimerie aujourd’hui

Phrases de Gaël pendant l’intervention : « L’inspiration n’existe pas, mais l’imagination si » « L’écriture donne une grande liberté, elle permet d’exprimer son originalité ».

Auteur-au-CDI-du-Lycee-Tezenas-du-Montcel

Rencontre avec Charlotte Erlih (Auteure)

Au CDI du Lycée Tezenas du Montcel, les élèves de troisième prépa métiers (3PM) ont eu la joie d’accueillir Charlotte Erlih, une auteure invitée par la Fête du livre de Saint-Etienne.

Les 3PM ont lu ou écouté le roman de 58 pages, Mon bel assassin.


Rencontrer un auteur peut sembler impressionnant. Charlotte Erlih a discuté des questions environnementales qui touchent déjà la ville de Brest, où elle vit. « Certaines communes n’ont pas d’eau potable. Les nappes phréatiques sont sèches » ! Où donc ? A Brest ? En France ? En 2022 ?
Nous avons pu aborder des astuces pour réduire notre consommation d’eau, pour savoir la puissance qu’ont les individus quand ils s’associent, notamment pour signer des pétitions. Et là, le débat est parti dans une autre direction. Carole Mehrenberger, leur professeure principale, a donné une anecdote : des gens la sollicitent pour signer des pétitions à la sortie des transports en commun. Elle a mentionné un sujet de pétition qui l’avait plus particulièrement touché. Et hop, la controverse à commencer. Il y a eu des arguments pour, des arguments contre, des besoins d’explication, des réflexions profondes, plus profondes que d’habitude, de l’étonnement, de la perplexité, du débat ! Certains élèves ont vraiment apprécié.
D’autres s’attendaient à une autre rencontre, plus centrée sur l’auteure elle-même, sur le roman Mon bel asssassin.
Pourtant, Charlotte Erlih a expliqué comment elle trouvait les sujets de ses livres. Elle est par ailleurs réalisatrice et scénariste. Quand un scénario de film lui plaît mais qu’elle n’arrive pas à le réaliser, elle en fait un livre. C’est le cas pour Bacha Posh, un roman sur l’Afghanistan, dont elle nous a lu quelques pages de son choix. L’extrait donnait envie de connaître la suite.
Il y a des thèmes aussi sur lesquels elle écrit, des thèmes difficiles. Par exemple, sur le deuil, elle a écrit La dernière fausse note, dont elle nous a lu un extrait captivant. Même la question financière a été abordée. Elle ne gagne pas beaucoup d’argent en étant auteure. Quand elle travaille sur des films, c’est plus rémunérateur. D’ailleurs, elle a dû écourter notre rencontre au bout de 2h30 parce qu’elle devait assister à une visioconférence pour des films. Nous avons pris le temps de la présenter à notre cheffe d’établissement, Mme Delabre, nous avons fait une photo avec elle devant le panneau réalisé pour présenter la venue des auteurs. Elle a été raccompagnée par une des personnes qui participait à l’organisation de la Fête du livre de Saint-Etienne. Elle est donc partie, escortée par cet homme, qui devait veiller à son bon retour.
Merci à la fête du livre d’offrir aux élèves la possibilité de rencontrer des auteurs jeunesse, merci aux auteurs d’accepter de rencontrer leur public de lecteurs, merci aux élèves de consacrer du temps et de l’énergie à lire les œuvres des auteurs afin de les accueillir dans de bonnes conditions, merci aux professeurs, aux chefs d’établissements, merci à la lecture de nous unir toujours plus.
Pendant cette belle rencontre, Mme Laflaquière, la responsable de la pastorale, est passée au CDI. Elle a bien apprécié ce moment.
Nous avons donc décidé de prolonger le plaisir d’écouter des textes lus en instaurant, dès la reprise de novembre, des temps de lecture de textes à haute voix les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 10h à 11h. Vive les livres, vive la lecture, vive la culture !

Gladia LUSHOMBO, professeure documentaliste

UNSS Collège

Ce mercredi 12 octobre les élèves du collège Tézenas du Montcel ont participé à la journée Terre de jeux à Roanne, en lien avec la labellisation « génération 2024 » pour les JO 2024.

La découverte de nombreuses activités animée par les comités départementaux étaient au programme. Les élèves ont pratiqué le hip-hop, le judo, le hockey sur gazon et ont expérimenté la création d’éponge recyclée à partir de chaussettes isolées ! 

L’ensemble des élèves de la Loire présent se sont réunis à la fin de la journée pour former les anneaux olympiques aux couleurs des maillots qu’ils avaient reçu en dotation pour la journée. Les élèves du collège  était dans l’anneau noir.

Merci à tous pour votre participation.

https://youtu.be/ywKGOO-tybQ

Mme Cottier Mme Debbache.

Projet Transalp

Une occasion unique pour se plonger dans la culture et la vie quotidienne italiennes

Immersion totale pour 2 élèves qui participent cette année à une mobilité individuelle en Lombardie grâce au programme TRANSALP.

BRESCIA

Journées d’intégration collège

Vendredi 16 septembre a eu lieu la journée d’intégration des élèves de 6e.

Les élèves regroupées en 6 équipes par classe ont pu s’opposer lors d’un grand tournoi d’Ultimate melant sportivité et fair-play. Après un pique-nique tiré du sac les garçons puis les filles on participés à un cross de 1 km 300. L’après-midi a été clôturée par un goûter collectif.

Bravo à tous les élèves pour leurs participation.

https://youtube.com/shorts/OzQLu8unmsM?feature=share

Comme depuis cinq années maintenant les élèves de 5e ont participés à deux journées d’initiation aux sports nautiques. Au programme catamaran et canoë.

Le soleil a été au rendez-vous et tous ont pu apprécier ces activités.

Les après-midi se sont clôturés par quelques sauts acrobatiques !

Bravo à tous pour votre participation.

https://youtu.be/LnD-LoVgTLE

C’est sous le soleil que s’est déroulée la journée d’intégration du niveau quatrième, sur le site les Acrobois au col de la République. Ce fut l’occasion pour les élèves de se rencontrer autour d’une activité Nature et sportive, au cours de laquelle certains se sont dépassés, et découverts des capacités insoupçonnées. Après avoir pu arpenter les différents parcours, les jeunes ont pu sortir leur pique-nique pour un repas convivial sur le site.

Cette journée a été appréciée des élèves et des professeurs accompagnants, qui ont pu se découvrir différemment lors d’un moment convivial.

Mardi 13 septembre 2022, date de la journée d’intégration pour nos élèves de 3èmes.

Départ en bus de Tezenas, et direction Prabouré , sur la commune de Saint-Anthème, pour une journée d’aventures et de sensations fortes.

Chacun était libre de participer à telle ou telle activité, mais élèves et professeurs ont été (presque) tous très courageux puisque la plupart se sont envolés sur la tyrolienne géante et ont fait le retour par la via ferrata : sensations fortes assurées !

Le parcours « filet dans les arbres » en a amusé plus d’un et nombreux ont pu y faire des parties de foot ou encore jouer avec d’énormes ballon.

Les plus courageux ont enlevé leurs chaussures et ont monté les pantalons pour découvrir le parcours sensoriel pieds nus pour finir dans la boue jusqu’en haut des cuisses… la douche au tuyau d’arrosage était nécessaire !

Enfin la tour panoramique nous a offert une vue magnifique sur les monts du forez et de là-haut, encore quelques belles sensations, pour ceux qui en sont redescendus sur leur tapis par le toboggan géant !

Ce fut une belle journée, ensoleillée, et beaucoup de joie partagée.

https://youtu.be/gCVMCcaub-A

Merci à tous

Labels E3D et Génération 2024